L’anémie par carence en fer, quelle alimentation ?

Qu’est-ce que l’anémie? Quels sont les symptômes ?


L’anémie est définie par l’abaissement de la quantité d’hémoglobine circulante dans le sang. Le diagnostic se fait suite à une prise de sang prescrite par votre médecin référent. Si la prise de sang montre un taux d’hémoglobine inférieur à 12 g/dl pour une femme et inférieur à 13 g/dl pour un homme, il s’avère que vous êtes anémiés. Le diagnostic sera confirmé par l’examen clinique. Il s’agit ensuite de déterminer l’origine de votre anémie. Votre anémie est-elle due à un défaut de production de globules rouges ou à un mécanisme qui provoque une destruction excessive de ces globules rouges?

La symptomatologie de l’anémie sera fonction de l’importance de la maladie. Elle se traduit avant tout par une fatigue inexpliquée. Les premiers signes retrouvés sont la pâleur du visage, des tissus et des muqueuses, une respiration accélérée, une tachycardie survenant à l’effort, une chute de cheveux, des troubles du sommeil, des vertiges, des céphalées et une asthénie permanente.


Les trois causes d’anémie les plus courantes sont les carences en fer, les carences vitaminiques et les anémies dites hémolytiques. Notons que chez les femmes, des règles conséquentes vont engendrer une perte de fer plus importante que d’ordinaire.

Quelle alimentation faut-il privilégier?


Pour compenser une anémie due à une carence en fer, il est important de consommer des
aliments qui seront précisément riches en fer. Vous pourrez ainsi manger de préférence du poisson, des huitres, des crevettes, de la viande rouge, du foie, des abats, du boudin noir, du tofu, des légumes secs et de la volaille sans oublier les céréales et les légumes particulièrement riches en fer. Le fer retrouvé dans les céréales et les légumes sera parfaitement bien assimilé par l’organisme si vous associez à ces aliments de la vitamine C. Privilégiez également des aliments riches en manganèse comme l’ananas, les graines, les noix, les céréales complètes et le chocolat. Pensez également à agrémenter vos plats de persil, de thym et d’épices comme le cumin, le gingembre et le curry.


Faites attention à la consommation de thé et de café qui inhibent l’absorption du fer au sein de l’organisme. Buvez toujours ces boissons à distance de toute prise d’aliments riches en fer.

Se recharger en fer grâce aux compléments alimentaires


Il est souvent utile de compléter l’alimentation par une supplémentation en fer. Privilégiez dans ce cas un fer organique et riche en acides aminés et antioxydants. Choisissez de même des
compléments alimentaires spécifiques à base de manganèse, de cuivre et de zinc. La prise de spiruline est une option à ne pas négliger pour compenser son déficit en fer.


Pour les personnes végétaliennes, il est primordial de supplémenter une alimentation qui ne possède pas de protéines animales par de la vitamine B 12. Cette vitamine favorise la synthèse des protéines ainsi que leur intégration dans les tissus notamment les cellules de la moelle osseuse et la formation des globules rouges. La vitamine B 12 ne se retrouve pas naturellement chez l’être humain. Une carence en vitamine B 12 engendre une anémie dite de Biermer.

 

En conclusion, si vous avez un taux de ferritine assez bas, votre traitement passera systématiquement par une meilleure alimentation avec des protéines. Pour plus d’efficacité, vous pouvez également penser aux compléments alimentaires de fer soit pour anticiper un manque de fer, soit pour lutter contre votre anémie de fer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *