Quels sont les bienfaits du Fenugrec ?

Le fenugrec est l’une des plus anciennes plantes médicinales cultivées, originaire du sud de l’Europe et d’Asie.  Plante très populaire dans les régions méditerranéennes, en Argentine, en Afrique du Nord, en France, en Inde et aux États-Unis, le fenugrec est mentionné en détail dans les écrits sur le papyrus égyptien vers 1500 av JC.

Plante annuelle d’environ deux 50 centimètre de haut, cette herbe est aussi considérée comme une légumineuse. Il produit des feuilles vert clair semblables au trèfle, de petites fleurs blanches et de longues gousses contenant chacune de 10 à 20 petites graines dures et dorées. Les graines ont un arôme piquant et un goût assez amer, décrit comme similaire au céleri brûlé.

Les nombreuses utilisations alimentaires du fenugrec indiquent à quel point cette plante et ses dérivés peuvent être polyvalents. Les feuilles peuvent être ajoutées aux salades vertes, et l’extrait est utilisé pour les marinades ainsi que pour l’assaisonnement à la vanille, au caramel, au rhum et au sirop d’érable.

Moulues en poudre fine, les graines de fenugrec sont un ingrédient favori des caris indiens, mais peuvent ajouter de la saveur à n’importe quel plat fade. Les graines sont même torréfiées et moulues pour faire du café.

Après l’achat, le fenugrec peut être conservé dans un endroit frais et sec jusqu’ à six mois.

Les bienfaits du Fenugrec

Les graines de fenugrec sont riches en minéraux tels que fer, potassium, calcium, sélénium, cuivre, zinc, manganèse et magnésium. Dans le domaine des vitamines, il contient de la thiamine, de l’acide folique, de la riboflavine, de la pyridoxine (vitamine B6), de la niacine et des vitamines A et C. Il y a aussi des polysaccharides: les saponines, l’hémicellulose, le mucilage, les tanins et la pectine, qui aident à abaisser les niveaux de LDL (mauvais cholestérol) en décourageant les sels biliaires d’absorber dans le côlon, tout en se liant aux toxines afin qu’ils puissent être escortés hors du corps. L’acide aminé 4-hydroxy isoleucine dans les graines aide à réduire le taux d’absorption du glucose dans les intestins, ce qui abaisse le taux de sucre dans le sang chez les patients atteints de diabète. Pour plus d’informations sur le Fenugrec, rendez-vous sur fenugrec-avis.fr

Il est à noter que 100 grammes de graines de fenugrec contiennent environ 323 calories, et que la teneur en fibres est assez élevée, ce qui peut avoir quelque chose à voir avec une utilisation traditionnelle de ce produit au Moyen-Orient pour prendre du poids. Les régions du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord sont réputées pour le broyage des graines en une pâte à prendre avec du sucre et de l’huile d’olive. Les graines s’ajoutent également au volume digestif, ce qui aide à prévenir la constipation. La pâte est également appliquée localement pour combattre l’infection et l’inflammation des plaies, et la partie herbacée est utilisée pour traiter la diarrhée et les ulcères d’estomac.

Le Fenugrec contient de la choline, qui aident à ralentir le vieillissement mental, mais aussi  les symptômes de la ménopause. Le fenugrec est également considéré comme un aphrodisiaque, et de nombreuses études vantent sa capacité à augmenter la libido chez les hommes.

Il y a également ceux qui vente au fenugrec la capacité de promouvoir la croissance des seins chez les femmes, bien qu’aucune étude ne le prouve de façon décisive. Il a été démontré qu’un autre composé clé, la diosgénine, augmente le débit de lait, ce qui rend cette herbe très populaire auprès des mères qui allaitent. Cependant, le fenugrec peut provoquer des contractions utérines, il est donc conseillé aux femmes enceintes d’éviter le fenugrec sous quelque forme que ce soit.

La recherche indique également que la diosgénine dans le fenugrec peut jouer un rôle important dans l’inhibition de plusieurs types de cancer.

Les études du Fenugrec

Une étude à double a été menée sur 25 patients nouvellement diagnostiqués atteints de diabète de type 2 afin de déterminer les effets des graines de fenugrec sur le contrôle glycémique et la résistance à l’insuline dans le diabète sucré de type 2 léger à modéré. Après deux mois, la glycémie et l’insuline étaient significativement plus faibles.

La conclusion: l’utilisation de graines de fenugrec améliore le contrôle glycémique et diminue la résistance à l’insuline chez les diabétiques de type 2, avec un effet favorable sur l’hypertriglycéridémie associée à un risque accru d’événements cardiovasculaires et de pancréatite aiguë.

Dans une autre étude, des scientifiques ont démontré que l’extrait de graines de fenugrec est cytotoxique in vitro pour certains cancers, mais pas pour les cellules normales. Le traitement avec 10-15 ug/mL de FE pendant 72 heures a inhibé la croissance des lignées cellulaires cancéreuses du sein, du pancréas et de la prostate, au moins en partie en raison de l’induction de la mort cellulaire. Les chercheurs ont noté que le fenugrec est l’une des nombreuses « composantes alimentaires » ayant un potentiel thérapeutique.

Les autres informations sur le Fenugrec

Herbe ancienne originaire d’Asie et du sud de l’Europe, les feuilles et les graines de fenugrec regorgent de vitamines et de minéraux. Ceux-ci sont précieux pour leur utilisation non seulement dans les aliments, mais aussi dans la médecine traditionnelle et moderne à travers le monde.

L’une des utilisations de base des plantes médicinales du fenugrec est de stimuler la production de lait chez les femmes qui allaitent, ainsi que d’induire l’accouchement, contenant des phytoestrogènes ou des produits chimiques végétaux semblables à l’hormone sexuelle féminine estrogène. D’autres utilisations comprennent le soulagement des problèmes digestifs et des symptômes de la ménopause, mais dernièrement il y a eu une résurgence dans l’intérêt comme un aphrodisiaque. Le fenugrec est également utilisé comme remède appliqué sur la peau pour traiter les infections et les inflammations.

La torréfaction et le broyage des graines de fenugrec sont conseillés avant l’utilisation des aliments. Des études montrent qu’il a non seulement la capacité d’abaisser la glycémie, mais aussi de lutter contre le cancer. Essayez de broyer quelques cuillères à soupe dans votre prochain sauté ou soupe. Vous pourriez découvrir un nouvel ingrédient secret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *