Prendre soin des peaux sèches : tout commence sous la douche

Les personnes aux peaux sensibles ont une fâcheuse manie de mettre la charrue devant les bœufs. Elles dérobent les magasins dans l’espoir de trouver la crème miracle qui hydratera leurs corps. Mais un bon réflexe doit commencer sous la douche. Le choix du savon est déterminant. Le minimum syndical serait de choisir un produit avec des propriétés adoucissantes.

Les peaux sèches et atopiques nécessitent des soins particuliers

Dame nature n’a pas paré le corps pour recevoir une douche de calcaire tous les jours, encore moins avec une fréquence répétée. Les épidermes dits normaux supportent l’eau traitée, mais les peaux sèches et sensibles montrent des signes de démangeaisons, de tiraillement et de desquamation. Prendre une douche devient un véritable calvaire pour les personnes qui en sont sujettes. C’est pourquoi, il est important de miser sur des soins ultra-doux. Si les peaux normales peuvent se permettre des gels douche classiques, les plus délicates nécessitent des soins spécifiques tout au long de l’année. Les lotions, les crèmes et les flacons d’huile corporelle sont certes indispensables, mais les produits nettoyants doivent également être choisis avec une grande précaution. En effet, ce sont les premiers traitements qui s’attaquent aux problèmes de la sècheresse cutanée. D’ailleurs, parmi les différentes gammes d’articles sur le marché, le savon au lait d’ânesse qui est très apprécié par les adeptes du bio.

Le lait d’ânesse et ses bienfaits

Les propriétés cosmétiques du lait d’ânesse sont connues depuis belle lurette. Dans l’Égypte antique, il était considéré comme un ingrédient miracle, à la fois cure de jouvence et soin de beauté pour les peaux les plus délicates. La reine Cléopâtre, icône de la perfection dans son temps, utilisait ce produit lacté pour garder un teint éclatant. C’est une recette qui a surement marché puisqu’elle a fait plier le genou de Marc Aurèle et Jules César. Mais légende ou pas, le lait d’ânesse a traversé les millénaires en conservant sa luxueuse réputation. Aujourd’hui, il est créé sous forme de savons raffinés qui viennent au secours des peaux sensibles. Surnommé « l’or blanc des cosmétiques », il est pauvre en matières grasses, mais très riche en vitamines C, A, B2 et E. D’ailleurs, ce produit est également réputé pour lutter contre le psoriasis, l’eczéma et même l’acné. Sa propriété adoucissante soulage les rougeurs et les sécheresses cutanées. Grâce aux omégas 3 et 6, la peau est plus souple et nettement plus rayonnante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *